Time is Running, 2015

Images

École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL)

Le temps est un grand professeur mais malheureusement il tue ses élèves. Hector Berlioz

Le 7 novembre 1853, les onze premiers élèves de l’Ecole spéciale de Lausanne prennent place sur les bancs de cet établissement privé. Leur formation durera deux ans. Aujourd’hui presque entièrement financé par la confederation helvétique, depuis 1969, elle est nommée Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL). Celle-ci accueille 10'124 étudiants en Bachelor, Master, Doctorat et Post formation en 2015. Cette école d’ingénieurs forme les étudiants dans les domaines les plus variés, allant des sciences de base aux sciences de l’ingénieur, en passant par l’architecture ou les sciences de la vie1.

Cette institution est un lieu de changements continus, ceci est visible par son architecture et son décor liés à différentes époques. Les étudiants semblent vivre dans une bulle avec des préoccupations techniques et abstraites. Un décalage existe entre la recherche ultra technologique créée dans l’école et certains décors du campus dont personne ne paraît réellement se soucier.

Tout est mis en place afin que l’étudiant n’ait pas besoin de sortir du campus. Il mange, travaille, dort, se lave, s’amuse, aime, et embrasse dans un périmètre défini. Le quotidien des étudiants se déroule entre les quatre murs de l’école supérieure, dans un monde clos.

Je souhaite, par la photographie, capturer le temps qui passe dans ces lieux où la recherche évolue à grands pas, mais où le temps semble paradoxalement figé au travers de journées qui ne se différencient pas réellement les unes des autres.

1 Site internet de EPFL http://https://www.epfl.ch (consulté le 10 mai 2014).