UNCOMFORTABLE COMFORT, 2014

Images

L’Age d’Or (2010-2012) est un portrait de la jeunesse privilégiée de Genève. A la suite de ce premier travail, j’ai décidé de partir en Afrique du Sud pour saisir en images la communauté riche et blanche de Cape Town, d’où ma mère est originaire. Cette démarche s’est concrétisée par la série After the Rainbow (2013). La même année j’ai réalisé un travail sur la fédération équestre de Berne à travers Amour Gloire & Beauty (2013) qui se présente comme un regard sur la relation qu’entretiennent l’homme et le cheval, en mettant l’accent sur la satisfaction que cela entraîne. L’amour que porte l’homme à l’animal est un amour presque narcissique. En ce sens, le cheval peut devenir une image de l’homme. Dans la série Namibie (2013) j’ai suivi le parcours type que de nombreux touristes européens empruntent chaque année à travers ce pays d’Afrique. La mise en place de lieux d’attraction et de détente superficiels créés par les hôtels et les loges est ce que je présente dans ce travail. En effet ces installations amènent les touristes à vivre le rêve africain. Ma démarche finale a été de confronter les images de toutes ces séries.

Uncomfortable Comfort est le mariage de ces quatre séries photographiques. En associant des images de chacune d’entre elles, j’ai tenté de révéler le paradoxe du monde privilégié que je photographie, se situant entre violence et confort et qui découle du mode de vie de mon entourage ressentant une forte pression sociale, qu’il soit en Suisse ou en Afrique du Sud. Cette façon de sortir les images de leur contexte de base me permet de faire le point sur mon travail et de ne plus me situer dans une simple position d’observatrice «?objective?» mais d’affirmer mon point de vue grâce à une prise de distance critique.

Constamment intéressée par la question de la représentation, je souhaite poser mon propre regard sur ce monde, à la fois dissimulé derrière les murs des riches demeures, mais aussi derrière des postures élitistes, codifiées et également «?en vue?», c’est-à-dire exposées comme un objet de désir ou un modèle de réussite.